Transition écologique et énergie

Plan Climat Air-Energie Territorial (PCAET)

La Communauté de Communes, a élaboré un Plan Climat Air-Energie Territorial (PCAET) qui a été adopté le 12 février 2020 par délibération n°2020/02/12-04. Ce plan intègre la dimension territoriale de l’action de lutte contre le changement climatique, il est une réponse locale aux enjeux globaux du changement climatique.

Ses objectifs :
• Anticiper la fracture énergétique
• Enclencher un changement de modèle économique et sociétal permettant globalement de préserver les ressources
• Anticiper les effets de l’évolution du climat et s’en prémunir
Il aborde les thématiques suivantes : les consommations et productions d’énergie, les émissions de gaz à effet de serre et des polluants locaux, la séquestration carbone et la vulnérabilité du territoire face au changement climatique.

Territoire Engagé pour la Transition Ecologique

La CCGST s’est engagée dans le processus de labellisation de l’ADEME : Territoire Engagé pour la Transition Écologique, label Climat-Air-Énergie.
Cette labélisation, anciennement Cit’Ergie, permet à la communauté de communes de faire un état des lieux de sa politique climat-air-énergie, de se fixer des objectifs et de suivre sa progression en réalisant des évaluations régulières.

Domaine du référentiel Climat-Air-EnergieActions réalisées en %
(31/12/2021)
Actions programmées en %
Développement territorial3415
Patrimoine de la collectivité37
Approvisionnement énergie, eau assainissement, déchets, biodiversité307
Mobilité223
Organisation interne1227
Communication coopération1524
Total15 %18 %

Les axes de travail :

  • La Rénovation de l’habitat, des dispositifs d’assistance et d’incitations
    • France Rénov’ : le conseil aux particuliers pour améliorer l’habitat.
    • SEQUOIA : du conseil aux communes pour l’amélioration de leur patrimoine et pour réduire leur empreinte énergétique
    • RECIFE : Du conseil aux Syndics et gestionnaires fonciers pour l’amélioration du bâti et la diminution des consommations.
    • ACTEE CUBE : pour développer les bonnes pratiques et réduire les consommations dans les établissements scolaires
  • Le développement des énergies renouvelables

Hydrogène

La Communauté de communes s’engage vers des programmes d’énergie d’avenir tel que l’Hydrogène.

  • Une première étude a été réalisée et permet d’établir les premières bases d’un dispositif de production d’hydrogène dans le golfe et de définir les principaux utilisateurs potentiels.

La Communauté de Communes du Golfe de Saint Tropez (CCGST) va donc se doter d’une feuille de route concrète en faveur du développement d’un écosystème Hydrogène. Elle s’interroge sur les besoins de ses acteurs économiques, ainsi que sur l’opportunité de déployer une capacité de production d’H2 Vert (électrolyseur) pour y répondre.

Contrat énergies renouvelables

L’EPCI s’est engagé dans un contrat de territoire EnR pour développer les énergies renouvelables et les réseaux de chaleur associés.

  • Des projets pour les communes
  • Un projet phare : le réseau de chaleur de la gendarmerie de Gassin.

Ce réseau de chaleur chaud/froid devrait desservir plusieurs entités dont : la nouvelle gendarmerie, des logements neufs en accession à la propriété, le lycée, le collège de Gassin et le Pôle de santé de Gassin notamment.

Avec une énergie livrée de 4500 MWh, le scénario de desserte global étudié dans cette étude complémentaire, consistant à raccorder tous les bâtiments pour couvrir les besoins de chauffage, d’eau chaude sanitaire et de froid, permet d’avoir recours à une technologie de combustion biomasse spécifique autorisant, la valorisation de la fraction ligneuse des déchets verts de l’ECOPOLE DE LA MOLE.

L’emplacement réservé au sein du site de la future gendarmerie est compatible avec la création d’un bâtiment chaufferie/silo adapté aux caractéristiques techniques du projet (deux chaudières biomasse de 500 et 750 KW, appoint/secours, panneaux solaires).

La réalisation du projet en deux tranches permettra d’intégrer progressivement l’énergie du pôle de santé (80% de l’énergie livrée) actuellement produite avec des pompes à chaleur (chauffage et froid).

D’un point de vue environnemental, le réseau de chaleur évitera l’émission de 400 tonnes de CO2/AN dans l’atmosphère, tout en valorisant une ressource biomasse locale.

D’un point de vue économique, compte tenu notamment de sa meilleure stabilité, l’énergie livrée par le réseau de chaleur engendre un gain en coût global d’environ 4% par rapport à la solution énergétique de référence ayant recours au propane et à l’électricité.

La communauté de Communes a récemment ajouté la compétence « création, gestion et exploitation du réseau de chaud et de froid urbain de la gendarmerie de Gassin » a ses statuts.

Elle sera ainsi autorité organisatrice du service public de ce réseau de chaleur.

En termes de montage, une gestion directe en régie du service public est la plus adaptée, une délégation de service public viendrait renchérir le prix de l’énergie livrée compte tenu de la taille du projet.

Photovoltaïque

Une mission d’assistance aux propriétaires dans les zones d’activité pour développer le photovoltaïque sans dénaturer notre patrimoine esthétique et architectural.

Elle est mise en place sur le parc d’activité St Maur de Cogolin :

La mise en œuvre de ce projet prend la forme d’une assistance technique et administrative avec pour objectif de permettre à un engagement dans la production d’énergie solaire.

La Communauté de Communes met en œuvre une première campagne d’accompagnement pour les entreprises du Parc d’Activités Saint Maur, afin de les aider dans leurs démarches pour l’installation du PV.

Cette campagne a pour ambition d’aider les occupants du parc d’activités à installer des panneaux photovoltaïques ou des capteurs thermiques, en toiture, en ombrière, en pare soleil, sur les parkings, etc., et de valoriser l’énergie en autoconsommation ou en injection dans le réseau. Avec cet accompagnement, la Communauté de Communes souhaite apporter toute la connaissance et la compétence qui permettront de réduire les charges, de valoriser le foncier, de marquer l’engagement pour la transition énergétique, mais aussi de permettre de retirer un bénéfice d’image et de notoriété.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×